Vous vous demandez peut-être comment le moniteur d’énergie Smappee, qui mesure la consommation à un seul endroit – là où le câble est relié à votre tableau électrique –, peut identifier vos appareils dispersés ici et là. Et bien, connaissez-vous Shazam, cette application capable de reconnaître des chansons ? C’est le même principe. Smappee écoute littéralement le courant électrique dans la maison et entend quand les appareils sont allumés et éteints. Un véritable défi, car les interactions entre les appareils sont nombreuses. On pourrait dire que Smappee, s’il jouait dans un groupe de rock, serait à la fois à la guitare, à la basse, à la batterie et au chant, tout en assurant aussi les chœurs. 

Smappee app reconnaissance des appareils

Comment Smappee parvient-il à identifier ces appareils ?

Chaque appareil, allumé ou éteint, possède sa propre mélodie. Une ampoule de 60 watts « sonne » très différemment d’un réfrigérateur, pourtant lui aussi de 60 watts. Smappee peut ainsi les distinguer l’un de l’autre.  

Que fait Smappee une fois qu’il a identifié un appareil ?  

Smappee mesure non seulement la consommation d’énergie totale dans votre maison, mais aussi celle de chaque appareil identifié séparément. Via l’application, vous pouvez ensuite consulter les données de plus de 30 appareils.

Smappee peut-il détecter et identifier tous les appareils ?

Les appareils de moins de 30 watts, que nous appelons aussi parfois les appareils silencieux, ne peuvent pas être identifiés par Smappee. En effet, ils sont couverts par les appareils plus bruyants. Il y a aussi des appareils que Smappee ne peut distinguer car ils ne produisent pas d’interférences. C’est le cas par exemple des appareils avec éléments chauffants, tels un grille-pain, une bouilloire ou une plaque de cuisson. Les appareils dont la puissance variable ne suit pas un programme univoque, comme une pompe à chaleur ou un téléviseur équipé de la technologie Ambilight, sont également difficiles à distinguer par Smappee.  

Néanmoins, Smappee est capable d’identifier tous les principaux appareils présents dans votre maison. Et ce sont précisément ces appareils qui posent problème quand il s’agit de faire des économies. De plus, ce n’est pas parce qu’un appareil échappe à Smappee que sa consommation et sa puissance ne sont pas enregistrées. Dans la piscine à boules de l’application, vous lirez la consommation totale, en ce compris les appareils non détectés.

Combien faut-il de temps à Smappee pour vous donner un aperçu de vos appareils ?

Smappee a besoin d’un peu de temps pour détecter vos appareils. Dès que vous avez installé le moniteur d’énergie, l’écran principal de l’application affiche votre consommation totale en temps réel. Puis, Smappee se met à la recherche de vos appareils, à commencer par ceux qui s’allument et s’éteignent le plus souvent, comme le réfrigérateur ou le congélateur. Ensuite, il reconnaît les appareils que vous utilisez le plus.  

Tous les appareils identifiés apparaissent dans l’application sous la liste « Appareils découverts », où ils sont numérotés. Vous pouvez y consulter la fiche ADN de chaque appareil et utiliser ces informations pour nommer vos appareils. Via la fonction « Nommez-moi » sur l’écran d’accueil, il vous est loisible de relier le numéro de l’appareil à son nom. On peut supposer que votre Smappee aura identifié pas mal d’appareils après une semaine. Naturellement, cela dépend du nombre d’appareils que vous possédez chez vous , mais Smappee reconnaît généralement déjà plus de 60 % d’appareils après un petit mois, ce qui représente souvent 80 % de votre consommation.  

Et le grand avantage dans tout ça ?  

Dès que Smappee a identifié un appareil, il peut mesurer sa consommation individuelle. Après environ un mois, il a rassemblé suffisamment de données pour vous présenter une facture d’électricité détaillée. Vous voyez ainsi combien chaque appareil a consommé ce mois-ci, et vous recevez en outre une prévision de ce qu’il vous coûtera par an. C’est donc l’outil idéal pour détecter les appareils les plus énergivores et découvrir quels équipements ne présentent pas (plus) d’efficacité énergétique. Vous savez ainsi directement où réaliser des économies !